Postposer

Mardi 24 juillet 2012

 

S’il vous arrive de différer, de reporter, voire d’ajourner un rendez-vous, sachez qu’en Belgique on ne fait rien de tout cela, mais l’on postpose.

Réservé en français de France à un usage grammatical (on dit d’un sujet qu’il est postposé lorsqu’on le place après le verbe), son usage est généralisé en Belgique tous âges et toutes classes confondus.

Ne postposez donc plus le jour où vous avez décidé de parler 100 % belge.

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2019 - en vente le 6 septembre

JV74
  • Enquête: La Belgique donne l'exmple sur le "Zéro déchet"
  • Artiste belge: connaissez-vous Hans Op de Beeck?
  • Week-end en Provence ou dans les Pouilles
  • Cahier spécial Finance: tous les changements qui auront une incidence sur la gestion de votre patrimoine

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « M’chou »

    "Mon chéri !"

  • « Danser sur sa tête »

    L'équivalent du « Il peut toujours courir » en français.

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.