Faire garder son enfant en Belgique

Paru dans HS n°7 2016-2017

De nombreuses structures publiques et privées existent en Belgique pour faire garder votre enfant. À vous d’en faire le tour !

Les crèches

Première étape, consulter l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE) ou Kind en Gezin. Ces deux organismes autorisent la création des centres d’accueil et leur accordent ou non des subventions. Pour obtenir le sésame indispensable et gage de qualité, les structures sont soumises au respect de conditions strictes : hygiène, normes d’encadrement, formation du personnel, surveillance de la santé de l’enfant. Avoir le « cachet » ONE ou Kind en Gezin est donc un gage de qualité pour votre enfant. Deux types de structures :

• Les accueils collectifs : les crèches qui accueillent les enfants de 0 à 3 ans, le prégardiennat pour les enfants de 18 mois à 3 ans et les Maisons communales d’accueil de l’enfance (MCAE) pour ceux de 0 à 6 ans. Les crèches sont privées ou communales (mais il est plus difficile d’y entrer car les listes d’attente sont longues). Dans les crèches communales, la participation est proportionnelle aux revenus mensuels du ménage et vous ne payez pas les jours d’absence de l’enfant. Les crèches privées fixent librement le prix de leurs prestations, généralement entre 500 et 700 euros par mois.

• Les accueillantes : des assistantes maternelles qui gardent les enfants de 0 à 6 ans (maximum 4 enfants à temps plein). Elles peuvent être conventionnées ou bien autonomes. Dans ce dernier cas, elles fixent librement le prix des frais de garde.

Trouver le bon établissement

Contactez L’ONE (T. 02 542 12 11, site : one.be) et Kind en Gezin (T. 078 15 01 00) pour qu’ils vous envoient la liste des milieux d’accueil existants sur votre commune et des accueillantes.

Contactez aussi votre maison communale. Ensuite c’est à vous de téléphoner aux structures et de vous renseigner sur les disponibilités.

Officiellement, les demandes d’inscription sont acceptées à partir du 3e mois de la grossesse. Prenez rendez-vous avec les structures pour les visiter et rencontrer la directrice ou le directeur de la crèche. Dans certaines communes (à Saint-Gilles par exemple), une personne référente gère les structures publiques et il faut la rencontrer avant de visiter les établissements. Pensez à toutes vos questions au préalable : Que comprend le prix ? (les couches sont parfois incluses dans le prix). Quel est le projet de l’établissement ? Quelles sont les activités prévues : gym, musique, peinture... ? En cas de structure agréée Kind en Gezin, les puéricultrices parlent-elles le français ? La crèche ferme-t-elle pendant les vacances d’été ? Comment l’adaptation de l’enfant est-elle prévue ? On vous demandera un acompte pour réserver votre place dans la structure.

Si un petit deuxième arrive, il est généralement accueilli en priorité dans l’établissement. En cas de problème avec la crèche, n’hésitez pas à prévenir l’ONE ou Kind en Gezin. Les frais de crèche sont déductibles de vos impôts.

D’autres sites vous fourniront des listes de structures d’accueil : gardes-bb.be ou crechesdebelgique.be, un réseau de 15 crèches privées à Bruxelles et dans sa région.

Pour trouver des accueillantes, vous pouvez aussi contacter Le Ballon rouge les mardis matin à partir de 9h30 pour une mise sur liste d’attente (T. 02 219 64 09).

Les baby-sitters et solutions d'aide après l'école

Si vous n’avez pas de réseau de baby-sitters bien développé dans lequel piocher allègrement, voici quelques adresses utiles :

• La ligue des familles : cette association (95.000 membres) défend les intérêts de la famille auprès des politiques. Elle propose un service de baby-sitting qui fournit des listes de baby-sitters selon vos demandes ou trouve un baby-sitter en fonction de vos critères (tarif recommandé : 6€ -  max 7€50). Pour en bénéficier, il faut être membre de la Ligue (possibilité de s'affilier en ligne sur liguedesfamilles.be - 5 €/mois). Les annonces se trouvent sur leur site : liguedesfamilles.be/babysitting. 109 avenue E. Beco, 1050 Bxl – T. 02 507 72 11 de 9h à 17h.

• Des applications mobiles proposent la mise en relation de parents avec des babysitters recommandées (et notées) le plus près de chez vous. L'un des avantages est le paiement via l'appli (plus besoin de prévoir du liquide en rentrant tard le soir).https://fr.babysitters.be/, http://bsit.com/#!/intro/parent et https://www.babysittor.com/ 

• Bsit propose depuis peu un service payant spécialisé dans la recherche de babysitters après l'école. Avec Bsit plus (9,99€ par mois) vous avez accès à Bsit de manière illimitée (sans frais) + accès à la recherche pour une garde de longue durée (vacances) + accès à la recherche pour une garde récurrente (après l’école). Site : https://www.bsit.com/fr/bsit-plus

• L'Asbl "1 toit 2 âges" propose depuis peu un service aux familles. Une famille a la possibilité de louer 180 € par mois un chambre à un étudiant, qui réalisera également 5h de services par semaine. La famille  signe une convention avec l'Asbl, qui s'occupe de la mise en relation entre l'étudiant et le logeur, et reste en lien tout au long de la période choisie. L'intérêt ? L'asbl s'occupe de la sélection de l'étudiant et proposera le profil qui correspondera le plus à vos attentes, ainsi qu'à celles de l'étudiant : proximité avec son lieu d'étude ou de stage etc. Combien ça coûte  ? Pour l'étudiant et la famille : 25 € par mois de cotisation à l'asbl. L'étudiant, en plus de son loyer, devra payer une extention d'assurance auprès de l'asbl au prix de 100 €. Il ne faut pas hésiter à appeler cette asbl qui prend vraiment le temps de répondre à chaque demande, se déplace et prend soin de noter toutes les particularités afin de faire coller au mieux offre étudiante et demande de la famille et vice-versa. Car c'est vraiment d'échange "intergénérationnel" dont il s'agit ici. Site : http://www.1toit2ages.be/ contact :  Peggy Dubar au 0498 73 73 19.

-  Cellule ULBJob : ce service fait circuler via son intranet votre petite annonce (baby-sitting par exemple) auprès des étudiants qui prennent directement contact avec vous. Infos : T. 02 650 21 18. Site : https://www.ulb.ac.be/services/etudiants/ulb-jobs.html

L’Accueil des Françaises à Bruxelles met une liste de baby-sitters à disposition des nouvelles adhérentes. Il existe un groupe « jeunes femmes » où les adhérentes se retrouvent mensuellement pour échanger leurs adresses, tuyaux et bons plans. Des activités sont également organisées avec les enfants par l’Accueil des Françaises de Bruxelles. 53 rue Marie Depage, 1180 Bxl – T. 02 347 02 17, site : accueil-bruxelles.be.

• Des sites Internet de type care.com ou youpies.be proposent également la mise en relation de parents et de babysitters.

Combien ça coûte en Belgique ? Youpies a publié en septembre 2017 les prix moyens par région en Belgique. Voir ci-dessous.

YoopiesBE2017carte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• Enfants malades :

Si votre enfant est malade…

Partenamut organise également un service de garde-malade et propose 12 jours de garde par an et par enfant à ses clients. Prix : 3 €/heure, maximum 10h/jour. T. 02 44 44 666, site : partenamut.be.

L’association « Aide et soins à domicile » met à votre disposition une garde à domicile. Ces gardes d’enfants malades sont liées à la Mutualité Chrétienne, qui offre 10 jours de garde par an à leurs clients. Pour les autres, le tarif revient à 95 euros pour 8 heures. Les gardes se déroulent du lundi au vendredi de 8h à 18h. Pas de garde les week-ends. Une garde-malade se rendra à votre domicile dans les 24h de votre appel. T. 02 647 03 66 (disponible 7j/7 et 24h/24).

Du point de vue légal, sachez que vous ne devez pas déclarer une babysitter pour moins de 8h/semaine.

Du point de vue légal, vous n'avez pas besoin de déclarer un babysitter pour moins de 8 heures par semaine.

Jeune fille au pair

Entre la nounou à plein temps et la babysitter ponctuelle, voici une solution économique et peu contraignante... à condition d'avoir une chambre à disposition et une clé à confier. Vos obligations ? Une rémunération de 450 €/mois pour 20h de garde d'enfants par semaine, l'obligation de fournir le gîte et le couvert et l'inscription à un cours de langue. Testé par nos collaborateurs : le site aupairworld, gratuit, qui permet même d'embaucher des jeunes pour quelques mois (vacances scolaires par exemple).

Consultez aussi : emploi.belgique.be, section Guide de A à Z, Travailleur au pair en Belgique.

Nounous à domicile : si vous employez une personne pour vous occuper de vos enfants plus de 8 heures par semaine, vous devrez vous enregistrer comme employeur, déclarer ses heures ... et vous acquitter des cotisations sociales. Vous pouvez également contacter Victoria’s nannies, une crèche et école maternelle certifiée par Kind en Gezin, qui propose un service de garde à domicile, le prix varie en fonction de chaque cas, certaines « nannies » sont anglophones. T. 0489 180 516, site : victoriacerise.com.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Avril - Mai 2018

cover66small
  • Enquête - Art contemporain, la Belgique s'impose
  • Le pain en Belgique
  • Namur au printemps
  • Le Japon sans se ruiner
En vente chez votre libraire le 12 avril 2018.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :