Albane de Sigy Cromback

Paru dans JV n°38 | Texte : Laurence Pinaire, Photos : Denis Erroyaux

Madaket, la marque de mobilier pour enfants d'Albane de Sigy Cromback, est née d’une envie simple: proposer aux parents un mobilier contemporain et élégant pour les chambres de leurs enfants.

En s’installant à Bruxelles voici sept ans, Albane se voit contrainte d’abandonner le poste qu’elle occupe chez l’Oréal à Paris au sein du département relations investisseurs. Changement de pays, changement de vie. Elle ne souhaite pas poursuivre sa carrière dans la voie de la finance mais plutôt créer sa propre structure.

Maman de trois enfants et passionnée de déco, l’idée de Madaket lui vient en dessinant elle-même la table à langer de son fils. Son constat est clair : l’offre de mobilier pour enfants s’avère assez restreinte et trop classique. C’est décidé, elle lance sa marque.

Madaket, du nom d’une petite ville située sur l’île de Nantucket en face de Boston où toutes les maisons de bois rivalisent d’élégance et de simplicité, sonne bien dans toutes les langues. Sa collection se veut contemporaine, épurée et intemporelle. Pas de couleurs franches mais des tonalités poudrées comme le gris, taupe, prune, bleu. Indémodables, ses lits, bureaux, bibliothèques et tables de nuit traversent le temps pour s’adapter à sa cible des 3 à 15 ans.

Pour fabriquer les meubles, Albane tâtonne au démarrage en délocalisant la production en Roumanie puis au Vietnam mais les incertitudes quant à la qualité et la logistique se révèlent trop nombreuses. En 2010, après une recherche minutieuse elle trouve une usine dans les Ardennes belges. « Produire localement coûte plus cher mais c’est un gage de qualité, je n’ai plus de problème de transport ni de retour de marchandises. Et dans un souci d’éco-responsabilité je trouve plus éthique de faire travailler des entreprises locales. » À l’usage, cette usine est devenue une vraie partenaire et elle peut se consacrer pleinement à sa collection. Constituée d’une douzaine de modèles fixes, elle s’étoffe d’année en année.

Bien que situé sur un créneau haut de gamme, Madaket s’adapte au marché en proposant des prix plus compétitifs. Il faut débourser minimum 500 euros pour un lit. Après 3 ans d’activité, Albane est confiante : « je ressens un peu la crise, mais le secteur du mobilier pour enfants à forte valeur ajoutée s’est beaucoup développé. Mes deux premiers marchés sont la France et le Royaume Uni, la Belgique vient en troisième position. »

Distribuée dans 5 points de vente et via internet, la marque doit accroître sa visibilité. Pour ce faire Albane parcourt les salons spécialisés, une démarche payante. « Je crois être sur la bonne pente et l’aventure Madaket m’apporte beaucoup de satisfaction même si c’est parfois dur de travailler seule. »

Madaket : mobilier contemporain pour enfants

 

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Octobre 2018

JV69
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :