Asexué

Paru dans JV34, décembre-janvier 2013 | Photos : Fotolia

Tout comme l’escargot, les représentants du Plat pays se doivent d’être asexués ... linguistiquement s'entend !

 

Entendons-nous, cela se limite à l’aspect linguistique. La Belgique étant trilingue, le Roi et le Premier ministre, en tant que représentants de chaque citoyen du Nord et du Sud du pays, sont censés ne pas avoir une langue maternelle mais trois (français, néerlandais, allemand)...

 

En pratique, le Conseil des ministres est composé de 7 ministres francophones, 7 ministres néerlandophones et du Premier ministre qui, comme le Roi, est une personne asexuée linguistiquement. Cela devrait mettre tout le monde d’accord !

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Auditoire dans l’auditoire »

    Qui, dans, où?

  • « Faites à votre aise »

     Puisque vous le dîtes ...

  • « Casse...tête »

    Casse...tête

    Qu’est-ce qu’un gendarme couché, qu’est ce qu’un dos d’âne, qu’est-ce qu’un ralentisseur ? En Belge c’est un cassevitesse. À ne pas confondre avec le cassis, qui trouve aussi ses racines dans « casser » mais désigne des deux côtés de la frontière plutôt un
    creux qu’une bosse. Quelle qu’en soit la dénomination, la multiplication de ces empêcheurs de rouler à fond finit par nous les casser… Les oreilles bien entendu.