Frotte-manche

Paru dans JV28, décembre-janvier 2012

« Cireur de pompe, cireur de godasses, fayot » pour le dire familièrement ; « vil flatteur » pour l’exprimer plus élégamment ; lèche-bottes dans une variante plus cavalière…

Toutes ces expressions ont une traduction belge : frotte-manche.

Dans une version carrément plus vulgaire, ce que les Belges répugnent le plus souvent à employer, on dit aussi frotte-balle et même frotte-cul.

Et là où le Belge frotte, le Français lèche. Ce qui n’est franchement pas mieux.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Avril - Mai 2018

cover66small
  • Enquête - Art contemporain, la Belgique s'impose
  • Le pain en Belgique
  • Namur au printemps
  • Le Japon sans se ruiner
En vente chez votre libraire le 12 avril 2018.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Gros ... cou »

    Celui qui a pris la grosse tête, ou, pour aller à l’opposé de l’anatomie, à celui qui a les chevilles qui enflent. Bref un gros c…

  • « Portions ... pas congrues. »

    En Belgique l'assiette ne fait pas la fine bouche !

  • « Djoum-djoum »

    Les synonymes belges de « barjot » ou « case en moins » sont aussi nombreux qu’imagés.