Frotte-manche

Paru dans JV28, décembre-janvier 2012

« Cireur de pompe, cireur de godasses, fayot » pour le dire familièrement ; « vil flatteur » pour l’exprimer plus élégamment ; lèche-bottes dans une variante plus cavalière…

Toutes ces expressions ont une traduction belge : frotte-manche.

Dans une version carrément plus vulgaire, ce que les Belges répugnent le plus souvent à employer, on dit aussi frotte-balle et même frotte-cul.

Et là où le Belge frotte, le Français lèche. Ce qui n’est franchement pas mieux.

Newsletter

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Février-Mars 2019

JV71
  • Enquête - le Parlement et les institutions européennes
  • Virée à Hasselt
  • Le renouveau du cœur de Liège
  • Racines: la Grand-Place de Bruxelles, une histoire franco-belge
  • Voyages: venez en Inde avec JV

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Pourquoi pas orthopède »

    On en a beaucoup parlé ces temps derniers lors des inscriptions massives de Français dans des filières d’enseignement paramédical ...

  • « Top biche ! »

    En Belgique, une biche est une jolie fille... et une “top biche” est un... “super canon”.

  • « Cher et vilain »

    Non « cher et vilain » ne signifie pas que l’objet dont on parle est moche, ni même qu’il est cher avec plusieurs zéros !