Casco

Paru dans JV24, Avril-mai 2011

À la recherche d’un appartement, si vous n’optez pas pour le « clé sur porte » qui n’est rien d’autre que le « clé en mains », certains promoteurs, surtout dans les anciens bâtiments industriels réhabilités où fleurissent les très tendances lofts, vous proposeront du « casco ».

Quézaco ?

 

Cette terminologie vient de la construction navale où il désignait la coque d’un navire sans superstructure ni aménagement.

La définition s’est ensuite transmise à l’aéronautique où elle désigne un avion « vide » avec une multitude d’options de finition à déterminer par l’acheteur.

Dans l’immobilier il s’agit donc d’une surface nue : sol, plafond, murs à l’exclusion de tout cloisonnement, aménagements, sanitaires et autres pièces d’eau.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Danser sur sa tête »

    L'équivalent du « Il peut toujours courir » en français.

  • « Ça c'est tof »

    « Ça est tof » ne veut pas dire que ça étoffe mais que c’est chouette.

  • « Durum »

    Il semblerait que le Turc belge ne s’exprime pas comme le Turc français : l’appellation Kebab qui orne le fronton du snack turc de France est ici remplacé par Durum