Devenir Belge : mode d'emploi

Paru dans JV 47 | Texte : Quentin Noirfalisse et Aurélie Koch

L'attribution

Elle concerne les mineurs. Par ailleurs, les enfants nés en Belgique qui se trouvent dans les cas de figure suivants ont la nationalité belge :

• un des parents au moins est né lui-même en Belgique et a eu sa résidence principale en Belgique durant cinq ans au cours des dix années précédant la naissance de l’enfant ;

• l’enfant a été adopté par un étranger, pour autant que l’adoptant soit né lui-même en Belgique et ait eu sa résidence principale en Belgique durant cinq ans au cours des dix ans précédant la date à laquelle l’adoption produit ses effets ;

• les enfants qui ne sont pas nés en Belgique mais ayant leur résidence dans le pays depuis leur plus jeune âge ont la nationalité belge par la déclaration faite par les parents ou adoptants. Ceux-ci doivent toutefois faire cette déclaration avant que l’enfant n’ait atteint l’âge de 12 ans et avoir eu leur résidence principale en Belgique pendant les dix années précédant la déclaration. De plus, au moins un des parents doit être admis ou autorisé à séjourner de manière illimitée en Belgique au moment de la déclaration ;

• la nationalité belge est attribuée à l’enfant qui n’est pas né en Belgique, mais qui a sa résidence principale en Belgique et dont l’un des parents, exerçant l’autorité parental, acquiert la nationalité belge.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Un franc qui tombe… »

    On le dit lorsque tout à coup un événement ou une parole " éclaire ma lanterne ".

  • « Créez votre PMÉ »

    Cessez donc de créer, et créiez donc... une PMÉ, et non une PME.

  • « Occupé à »

    Lorsque le Français s’active, on dit qu’il est «en train de» faire quelque chose. Le Belge, lui, est «occupé à» faire quelque chose.