Des pionniers à Auckland

Paru dans Paru dans JV 46 | Texte : Geneviève du Parc Locmaria

Après l’île de la Réunion, le Japon et la Corse, Delphine de Rouvroy aurait pu opter pour une vie sédentaire dans sa France natale. C’eût été contraire à son caractère aventurier. Une idée lui a toujours trotté dans la tête : repartir, loin, commencer une nouvelle vie dans un pays choisi, tout quitter pour entreprendre sans regrets de ne « pas l’avoir fait ». C’est leur troisième fille, Toscane, en pleine préparation de son bac, qui pousse la Rouvroy’s team dans ses retranchements. Les deux aînées sont déjà en études supérieures et quant à la cadette, elle sait qu’à son tour elle partira faire des études à l’étranger. Alors pourquoi attendre encore ? Les Rouvroy cogitent – un an, si peu – et se décident à laisser derrière eux leurs attaches françaises. Pourquoi la Nouvelle-Zélande ? « Parce que nous y étions allés en voyage et avions été séduits par les paysages, la qualité de vie et la gentillesse des gens », explique la sémillante Delphine. Alors, ils vendent tout et partent. En janvier 2013, ils posent le pied sur le sol néo-zélandais.

Avec leur visa de touriste de trois mois, il faut vite prendre une décision. Le gouvernement ne plaisante pas avec les nouveaux arrivants : pour rester, il faut soit posséder une compétence que le pays n’a pas, soit prouver sa valeur en développant un commerce. Pour Delphine, ce sera le commerce. Alors c’est décidé : un café take away fera l’affaire. C’est ainsi que l’ « Escabeau French Kitchen » ouvre ses portes. La carte, très « French Touch » se veut simple mais toujours savoureuse. Delphine, en véritable « barista », y sert toutes sortes de café : du long Blake ou flat white en passant par le célèbre macchiato. Au pays des Kiwis – surnom des Néo-zélandais (référence à l’oiseau aptère natif du pays et non pas au fruit) – servir un bon café est comme servir un bon vin en France : la réputation du lieu en dépend.

Levée à 5h tous les matins, notre Delphine ne regrette pas son choix. Elle aime ce pays où le melting pot est roi, où les gens sont respectueux, polis et civiques, où il y a si peu d’indifférence. Les Kiwis sont agréables, curieux et travailleurs. Ils sont sans complexe et peuvent venir chercher leur petit-déjeuner à l’Escabeau en pyjama, pieds nus ou coiffés de bigoudis. Maoris – Polynésiens autochtones – Chinois, Indiens, Anglo-saxons, Brésiliens et Russes se côtoient et cohabitent sans animosité. Avec un taux de chômage ne dépassant pas les 5 %, un niveau de vie élevé, une jeunesse sportive et ne fumant quasiment pas, le pays a de quoi séduire. Des paysages vallonnés à perte de vue, un climat tempéré agréable et un bord de mer magnifique, parfois inhabité, viennent compléter l’attrait enivrant de ce pays d’immigrants. Delphine s’y sent bien et compte bien prouver au gouvernement qu’elle mérite son statut de résidente. Elle a tout abandonné pour cela et elle fera tout pour y parvenir. Foi de Bretonne !

Articles associés

+ d'articles associés
  • Français d'ailleurs

    Bali à la Une !

    Paru dans JV 42

    A Seminyak, le Saint-Tropez balinais, nombreux sont les Occidentaux qui veulent recréer un paradis parfois superficiel. Socrate et Lidia s’y sont installés dans un tout autre esprit, celui du respect.

  • Associations

    L’UFE Belgique

    Lundi 3 septembre 2012

    L’Union des Français de l’Etranger accueille les nouveaux arrivants et les aide à s'intégrer en Belgique.

  • Se loger

    Le "haut" de Saint-Gilles

    Paru dans JV 57 - octobre 2016

    Avec ses petites maisons, ses rues calmes fleuries et ses airs de commune bobo, le haut de Saint-Gilles en fait rêver plus d’un. Pourquoi ce succès ?

  • Français d'ici

    Raquel Feeney

    Paru dans JV 44

    Raquel a créé MèreXpat et après un an d’existence, son réseau compte aujourd’hui plus de 450 membres.

  • Enfants

    La Bande à Gavroche

    Jeudi 20 septembre 2012

    Un école Flam (Français langue maternelle) à Gand, pour les enfants francophones scolarisés en flamand.

  • Français d'ailleurs

    Singapour, le grand saut

    Paru dans JV n°37 - Été 2013

    Si Guillaume, le mari de Géraldine, rêvait d’Asie, elle se voyait plutôt au Canada. C’est pourtant vers Singapour que, jeunes mariés, ils se sont installés il y a cinq ans. Sans aucun regret.

  • Français d'ici

    Frédéric Montfort

    Paru dans JV 49 - été 2015

    Depuis 2011, il a pris la direction du cours Florent à Paris et ouvert deux antennes, à Montpellier et Bruxelles.

  • Associations

    Association Femmes d'Europe AISBL

    Lundi 3 septembre 2012

    Une association réunissant des femmes venues de partout, mues par l'envie d'aider les plus démunis de par le monde.

  • Français d'ailleurs

    Montréal, entre nature et culture

    Paru dans JV 50

    Après des études à Marseille, Florence a décidé de s’expatrier à Montréal, où elle savoure pleinement carrière et vie de famille dans une ambiance décontractée.

  • Français d'ici

    Christophe Nijdam - Finance Watch

    Paru dans JV 52 - décembre 2015 / janvier 2016

    Il a pris la direction de l’ONG Finance Watch en 2014.

  • Français d'ailleurs

    Histoires stambouliotes

    Paru dans JV 43 - Eté 2014

    Stambouliote depuis août 2009, rien ne prédisposait Elodie Naftalski à quitter la région parisienne et son travail d’infirmière pour s’installer avec sa famille sur les rives du Bosphore. Et pourtant…

  • Français d'ailleurs

    Lydwine et sa famille en Côte d'Ivoire

    Paru dans JV 64

    Pour Lydwine, amoureuse de l’Afrique, une nouvelle expérience de vie en Côte d’Ivoire est un véritable bonheur.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Avril - Mai 2018

cover66small
  • Enquête - Art contemporain, la Belgique s'impose
  • Le pain en Belgique
  • Namur au printemps
  • Le Japon sans se ruiner
En vente chez votre libraire le 12 avril 2018.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :