Sophie Lenoir

Paru dans JV 64 | Photos : Laetizia Bazzoni

En s’installant à Bruxelles, Sophie Lenoir a pris un virage à 180 degrés et décidé d’apprendre la philo aux jeunes et de se pencher sur la psychologie des adultes.

C’est en conjuguant un goût affirmé pour les études, l’opportunité offerte à son mari de quitter Paris pour Bruxelles, et le sentiment confus que ses anciens métiers aussi passionnants qu’ils aient été ne la satisfaisaient pas pleinement, que Sophie Lenoir a pris un virage à 180 degrés. Cette quadra, mère de deux enfants, a d’abord fait des études qu’elle qualifie de « classiques » : sup de co et un master de marketing à Dauphine. Classiques, sûrement pour aborder sa première vie professionnelle : une carrière dans le marketing des produits cosmétiques de luxe chez Dior, puis chez Saint Laurent et enfin dans l’emballage de ces produits, chez Rexam.


En 2009, après plus de douze ans dans ces métiers, son mari lui annonce qu’il quitte Altran pour Alten et qu’il est en charge de la filiale belge. L’atterrissage à Bruxelles se fait dans la douceur d’une maison uccloise où elle profite de la qualité de vie belge et de ses enfants alors âgés de 3 et 6 ans. Cette parenthèse durera à peine trois ans. La soif d’apprendre, de bouger et d’entreprendre la taraude. Il y a cinq ans, elle s’engage dans deux formations successives : l’EEPA d’abord pendant trois ans où elle s’initie à la psychothérapie appliquée, qu’elle complète il y a deux ans par une formation dans une « haute école », qui lui permettra que son titre soit reconnu, l’Institut Libre Marie Haps. Dans le même temps elle s’engage dans la philo pour les petits à la suite de son homonyme, le philosophe Frédéric Lenoir, dont elle suit la formation d’animateur dans le cadre de la filiale belge de sa fondation, SEVE, Savoir Etre et Vivre Ensemble, qui décline la vulgarisation philosophique et l’air du temps.


Et comme Sophie Lenoir ne s’arrête jamais, alors même qu’elle développe ses ateliers philo pour enfants avec ses « Loulous philosophes » et son activité de psychothérapeute pour adultes, pour l’instant à son domicile de Linkebeek, elle se lance déjà dans l’apprentissage de la thérapie par le jeu de sable. Partant de l’artisanat, sa formation marketing permet à Sophie Lenoir d’envisager le passage à « l’industrialisation » de ses activités. L’école Européenne accueille déjà ses activités de philo pour enfants dans le cadre de ses activités périscolaires deux fois par semaine. Elle cherche déjà un cabinet pour sortir la psychothérapie de chez elle et de nouveaux animateurs pour développer plus largement les Loulous philosophes.


Sophie Lenoir, cabinet Co-Naissance, et les Loulous philosophes, tél : 0499 08 97 72, site : co-naissance.be.

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Ça c'est tof »

    « Ça est tof » ne veut pas dire que ça étoffe mais que c’est chouette.

  • « Minerval »

    Minerve à l’école

  • « Question de mode »

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.