Scier les côtes

Paru dans JV34, décembre-janvier 2013

Pour les parents, la douce époque des fêtes de fin d’année peut rimer avec scier. Scier les bûches, sûrement. Se faire scier les côtes par les enfants, peut-être...

L’enfant belge qui scie les côtes de ses parents est le double du petit Français qui ne lâche pas le morceau, qui reste tel un roquet accroché au bas du pantalon.


On reprochera évidemment à l’un comme à l’autre d’insister lourdement pour obtenir quelque chose.

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Déc.-Jan. 2018

couvJV64mini
  • Enquête généalogie: vos ancêtres sont-ils Belges ?
  • Bonnes adresses : les meilleurs traiteurs à domicile
  • Redécouvrir le centre de Bruxelles
  • La danse en Belgique
En vente chez votre libraire le 7 décembre 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Avare sec »

    D’Harpagon, l’avare de Molière, à l’oncle Picsou de Walt Disney, les représentations du radin ne manquent pas.

  • « Faire de son Jan »

    À la question de savoir ce que signifie « faire de son Jan » nous avons obtenu la réponse : « faire de son nez ». Clair, non ? Non ?

  • « Tout grand merci »

    Quand même mieux qu'un simple "merci".