Bloech

Paru dans JV17, Février-mars 2010

Il suffit d’avoir une seule fois effleuré le pare-chocs d’une voiture en se garant pour savoir combien les Belges sont attachés à l’intégrité de leur voiture.

Dès lors, la moindre petite égratignure, la plus invisible des bosses, la plus insignifiante rayure, les envoie chez le carrossier pour réparer ces « blouches » ou « bloech » intolérables qui qualifient les dégâts de toute nature suite à un accrochage, qu’il soit grave ou anodin.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Septembre 2018

JV68smallsmall
  • Enquête - Le vin en Belgique
  • Notre cahier spécial finance sur la succession
  • Virée automnale à Malines
  • Découverte de la communauté tango
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « En affaire »

    Quand on est "en affaire" en Belgique, on n'est pas en train de négocier un gros coup, on est juste "affairé".

  • « Gros ... cou »

    Celui qui a pris la grosse tête, ou, pour aller à l’opposé de l’anatomie, à celui qui a les chevilles qui enflent. Bref un gros c…

  • « Manger »

    Déjeuner, dîner, souper ... c'est bien manger non?