Bloech

Paru dans JV17, Février-mars 2010

Il suffit d’avoir une seule fois effleuré le pare-chocs d’une voiture en se garant pour savoir combien les Belges sont attachés à l’intégrité de leur voiture.

Dès lors, la moindre petite égratignure, la plus invisible des bosses, la plus insignifiante rayure, les envoie chez le carrossier pour réparer ces « blouches » ou « bloech » intolérables qui qualifient les dégâts de toute nature suite à un accrochage, qu’il soit grave ou anodin.

Articles associés

+ d'articles associés
Les Victors de JV 2019

Newsletter

Annonces immobilières

Offre spéciale d'avril à juin !

Vous êtes un particulier.
Profitez de notre promotion à - 50 %.

Vous êtes intéressé ? Cliquez ici

JV en kiosque - Abonnement

Avril-Mai 2019

JV72
  • Enquête - L'avenir bien réel du virtuel
  • Un week-end à Berlin
  • Communauté : Le cirque en Belgique. Cours, formations, histoire
  • Croisière : Les plus belles villes au fil du Danube
  • Voyages: Venez en Inde avec JV

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Question de mode »

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.

  • « Il gouttine »

    Désigne cette petite pluie fine particulièrement horripilante lorsqu’elle dure depuis plusieurs jours.

  • « Djoum-djoum »

    Les synonymes belges de « barjot » ou « case en moins » sont aussi nombreux qu’imagés.