Cher et vilain

Paru dans JV34, décembre-janvier 2013

Non « cher et vilain » ne signifie pas que l’objet dont on parle est moche, ni même qu’il est cher avec plusieurs zéros !

 

« Cher et vilain » veut dire méchamment cher, dans le sens « au prix fort ».


Ainsi, une baguette à 2 euros peut être à l’origine de la phrase : « chez Untel, ils exagèrent, ils te font payer cher et vilain une simple baguette sous prétexte qu’ils sont dans un quartier peuplé de Français ». Et oui, cela arrive.

En France, on dirait plus volontiers que cette même baguette coûte… la peau des fesses !

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

JV en kiosque - Abonnement

Déc-Jan 2019

jv70ok.jpg
  • Enquête - La bière en Belgique
  • Virée à Louvain
  • Notre dossier sur la Grande Guerre
  • Découverte de la communauté des collectionneurs de montres
En vente chez votre libraire le 07 septembre.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Créez votre PMÉ »

    Cessez donc de créer, et créiez donc... une PMÉ, et non une PME.

  • « Durum »

    Il semblerait que le Turc belge ne s’exprime pas comme le Turc français : l’appellation Kebab qui orne le fronton du snack turc de France est ici remplacé par Durum

  • « Dîner »

    En Belgique on dîne à midi !