Danser sur sa tête

Mardi 24 juillet 2012

L'équivalent du « Il peut toujours courir » en français.

Lorsqu’on n’a pas l’intention de se rendre aux injonctions de quelqu’un, dans quelque domaine que ce soit, le Français dira : « Il peut toujours courir ». Ce qui est, somme toute, un service à rendre en une époque où l’on ne fait jamais assez de sport.

Le Belge est plus exigeant, et son refus de passer par les fourches caudines de son interlocuteur se traduira par un « il peut danser sur sa tête », ce qui, avouons-le, est nettement plus difficile à réaliser qu’une simple petite course.

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Février-Mars 2019

JV71
  • Enquête - le Parlement et les institutions européennes
  • Virée à Hasselt
  • Le renouveau du cœur de Liège
  • Racines: la Grand-Place de Bruxelles, une histoire franco-belge
  • Voyages: venez en Inde avec JV

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :