Passer son permis : en Belgique ou en France?

Paru dans Mise à jour HS 11 Belgique pratique 2019-2020

Passer son permis en Belgique

Pour tout savoir sur les démarches à effectuer avant de passer l'examen.

Toute personne inscrite au registre de la population, au registre des étrangers ou au registre d’attente d’une commune belge et qui est titulaire d’une carte d’identité belge ou étrangère, peut passer son permis en Belgique. Le permis voiture, appelé « permis B », permet de conduire un véhicule de maximum huit places assises en plus du siège conducteur, et dont la masse maximale autorisée ne dépasse pas 3.500 kg. L’âge minimum pour passer l’examen théorique est de 17 ans. L’examen coûte 15 €. Il comporte 50 questions. L’apprentissage peut se faire par filière libre, à domicile ou bien lors de sessions théoriques dans les auto-écoles. En Flandre, les cours peuvent être suivis à l’école avec passage de l’examen dans l’établissement scolaire. La réussite à l’examen est valable durant 3 ans. Mais après 2 échecs à l’examen théorique, il est obligatoire de suivre minimum 12 heures de cours théoriques via une école de conduite agréée. Le coût de l’épreuve dépend d’un barème officiel.

En Flandre : Pour réussir, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûte 5 points. Il ne faut donc pas faire 2 fautes graves. Une faute grave est une des 49 infractions des 3e et 4e degrés ou un dépassement de la vitesse autorisée. L’examen peut se faire dans les 3 langues nationales ou en anglais. Les fautes graves sont les infractions des 3e et 4e degrés ainsi que tout dépassement de vitesse autorisée.

À Bruxelles : Pour réussir, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûtera 5 points. Il faut également suivre une formation obligatoire aux premiers secours. L’examen peut se faire dans plusieurs langues, dont les 3 langues nationales et l’anglais. 

En Wallonie : Ici aussi, depuis 2018, il faut obtenir un minimum de 41 points sur 50. Une faute coûte 1 point, mais une faute grave coûte 5 points. Une épreuve de perception des risques sera probablement ajoutée.

Le permis de conduire provisoire avec guide (valable 36 mois) peut être obtenu auprès de son administration communale dès l’âge de 17 ans. Attention : le permis provisoire voit sa validité rabaissée à 18 mois depuis 2018 en Wallonie et à Bruxelles.

Depuis 2017 en Flandre, depuis juillet 2018 en Wallonie et depuis novembre à Bruxelles, le candidat doit d’abord passer un test de perception des risques (15 €) avant d’obtenir le permis provisoire, de suivre une formation à auto-école ou de passer l’examen pratique. Le GOCA-Risk Perception Test sert à vérifier que le candidat dispose des compétences suffisantes pour évaluer les dangers potentiels. Il devra visionner cinq courts métrages (après 2 films test) et répondre à des questions à l’issue de ceux-ci. Il doit obtenir une notation de 6/10 minimum pour pouvoir prendre la route. 

Une fois l’examen théorique en poche, vous vous adressez à la maison communale pour obtenir un permis provisoire dont la nature dépend de la filière d’apprentissage choisie.

Les autos-écoles

En suivant minimum 20 heures de formation pratique via une école de conduite agréée (comptez entre 1.000 et 1.500 €), la formation à la conduite commence à 17 ans et le permis de conduire provisoire sans guide (validité de 18 mois) peut être obtenu dès l’âge de 18 ans. Le jeune conducteur peut alors rouler seul ou avec maximum deux personnes qui doivent répondre aux conditions permettant d’être guide.

Par ailleurs, une formation accélérée de 30 h en auto-école (sans stage minimum avec permis provisoire) est possible sous certaines conditions en Wallonie et à Bruxelles. Il existe aussi une auto-école sociale à Charleroi, réservée à certaines catégories de personnes précarisées (demandeurs d’emploi, allocataires sociaux).

La filière libre

En optant pour la filière libre, le permis de conduire provisoire avec guide (maximum 2 guides) est valable 18 mois (36 mois en Flandre). Il peut être obtenu dès l’âge de 17 ans. L’élève ne peut alors rouler qu’avec son guide (qui possède son permis depuis 8 ans au moins), sans autre passager. En Wallonie, depuis le 1er juillet 2018, le guide accompagnateur et le candidat conducteur doivent passer une formation de 3h en auto-école (appelée rendez-vous pédagogique). Le candidat conducteur doit avoir réussi le test de perception des risques. Il ne pourra pas rouler seul avant 3 mois de filière libre. Il devra alors obtenir un certificat d’aptitude. L’apprenti conducteur doit également tenir un carnet attestant qu’il aura effectué au moins 1.500 km durant sa formation.

À Bruxelles, le guide accompagnateur devra suivre une formation d’une heure courant 2018 (pas encore de date définie). Il recevra une « boîte à outils » pour les aider dans l’apprentissage. L’apprenti conducteur doit réussir le test de perception des risques. Il devra également tenir un carnet attestant qu’il aura effectué au moins 2.500 km durant sa formation. 

En Flandre, le guide accompagnateur doit suivre une formation de 3 heures. Le candidat conducteur doit avoir réussi le test de perception des risques.

Pour tout le pays, en cas d’expiration du permis provisoire, il faut attendre 3 ans. Ce stage d’attente actuellement en vigueur pourrait évoluer courant 2019 avec un projet d’arrêté royal en cours d’élaboration. Une fois l’A.R. voté, la situation serait qu’un candidat qui laisse expirer son permis provisoire devra obligatoirement suivre 6 heures d’auto-école pour profiter d’une seule prolongation d’1 an du permis provisoire. En cas de non-passage par l’auto-école, de non-présentation ou d’échecs répétés à l’examen pratique après la 1re prolongation, il ne sera pas possible de prolonger directement le permis provisoire une 2e fois. Il faudra alors suivre un stage d’attente de 3 ans.

En pratique

• Pensez à prendre rendez-vous plusieurs semaines à l’avance, surtout si vous êtes en filière libre (les auto-écoles ont des plages habituelles entre lesquelles il est difficile de s’insérer) et durant les vacances scolaires. 

• Bruxelles a la réputation d’être tatillonne en matière d’évaluation, surtout pour les candidats appartenant à la filière libre : est-ce parce qu’ils seraient moins bien préparés ou parce que les rues de la capitale sont un lieu d’examen plus exigeant ? Sachez en tout cas qu’on vous tendra certainement des « pièges » et que même sans commettre de faute, l’examinateur jugera et interprètera aussi votre attitude, votre aisance, etc. Si vous estimez avoir été victime d’un abus, vous avez 15 jours pour introduire un recours… Il coûte 12,5 euros. 

• Vous pouvez passer l’examen avec votre véhicule mais celui-ci doit être en ordre techniquement et administrativement, et si vous avez un permis « 18 mois », il doit être muni du rétroviseur intérieur réglable.

• Vous pouvez passer l’examen avec le véhicule d’une auto-école, quelle que soit la filière que vous ayez choisie : 120 € environ. 

• Toutes filières confondues, après deux échecs consécutifs à l’examen de conduite, vous devrez suivre 6h d’auto-école avant de repasser l’examen. Avec un surcoût.

 

LES AUTRES PERMIS

• Permis remorque : Avec un permis B, vous pouvez tracter une remorque d’une masse maximale autorisée de 750 kg (MMA). Lorsque la MMA excède 3.500 kg ou qu’elle dépasse le poids de la voiture à vide, un permis E complémentaire est exigé à moins toutefois que vous ayez obtenu un permis B en Belgique avant le 1er janvier 1989, ce qui est peu probable. Pour obtenir un permis E, il faut passer un unique examen pratique visant essentiellement à évaluer vos capacités en manœuvres.

• Permis moto : Si votre permis auto est antérieur au 1er janvier 1989, vous pouvez conduire sur la voie publique avec une moto ou un scooter de n’importe quelle puissance et cylindrée. Dans le cas contraire, votre permis B vous donne seulement le droit de conduire un deux roues dont la cylindrée n’excède pas 125 cc (11kW). Au-delà, vous devrez passer un examen pratique et théorique pour obtenir un permis moto (permis A). Notez qu’il vous en coûte vite 700 € surtout si vous n’avez pas la bécane.

Infos sur les examens théoriques et pratiques : moniteurautomobile.be/conseils-auto/le-permis-de-conduire/le-permis-de-conduire.html

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

Février - mars 2020 

COVER 77 mini
  • Enquête: études supérieures - France ou Belgique, comment choisir sa formation?
  • Talents belges: foire du livre, dix auteurs à suivre
  • Escapade à Mons, à Cadzand et dans le Kent 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :