Concours Reine Elisabeth

Lundi 21 janvier 2013 | Texte : Julie Galand, Photos : Merel’t Hart

La passion d'une reine

C’est en 1937 que la reine Elisabeth, épouse d’Albert Ier et grand-mère du roi actuel, férue de musique et excellente violoniste, décide de créer un concours qui serve de tremplin aux jeunes musiciens de moins de 30 ans.

Les premières éditions portent alors le nom de leur instigateur, Eugène Ysaÿe, ami de la reine et célèbre violoniste, compositeur et chef d’orchestre belge.

Quelques années plus tard, la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, une institution inspirée par le modèle russe, est fondée avec l’aide du baron Paul de Launoit afin d’améliorer les conditions de formation des jeunes musiciens belges. Aujourd’hui, des étudiants du monde entier s’y perfectionnent au piano ou violon avant de participer au concours.

Suspendu en 1938, ce dernier reprend après la guerre, en 1951, et se tiendra ensuite chaque année en mai, selon un protocole précis.

L'événement est tel qu'il est retransmis sur les chaînes de télévision belge, aux heures de grandes écoutes, ... une prouesse pour une compétition de musique classique. Chacun, à son niveau d'érudition dans le domaine, se passionne pour le parcours de tel ou tel jeune candidat et les plus chanceux vont assister en directs aux épreuves.

 

 

 

Articles associés

+ d'articles associés

Inscrivez-vous à nos newsletters

Recevez deux fois par mois nos bons plans et idées pour vos week-ends !

JV en kiosque - Abonnement

Eté 2017

JV61small
  • Spécial 10 ans
  • Enquête : ce que les Belges pensent des Français
  • La "côte belge" d'Ostende à la Zélande
  • Supplément immobilier : 80 pages !
En vente chez votre libraire le 16 juin 2017.

L'agenda

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :